Simcord
On n’attend pas la venue de l’avenir.
On le crée aujourd’hui.

Avec le soutien de la société Simcord, la jeune kharkovienne a remporté le championnat du monde

27 décembre 2017

Polina Korniienko est championne du monde et vice-championne d’Europe en athlétisme aérien, elle fait parfaitement ses études, aime les bonbons et n’aime pas sécher les cours à l’école.

Après sa performance triomphale au Championnat du monde d’athlétisme aérien dans la ville polonaise de Lublin, Polina est venue avec son père dans le siège social de la société Simcord et a reçu des cadeaux précieux et mémorables des mains du Directeur général, Alexander Kud.

Etant inspirée par les interventions des participants de l’émission télévisée « L’Ukraine a un talent », la jeune athlète de Kharkov a commencé à combiner le pole sport et la gymnastique artistique il y a moins d’un an, mais a déjà réussi à atteindre le succès énorme dans le nouveau sport. Le pole sport est une nouvelle direction dans l’athlétisme aérien, qui combine des éléments d’acrobatie, de gymnastique et des éléments de force, tirés de la gymnastique artistique et athlétique.

La carrière sportive de Polina dans ce sport ressemble à l’intrigue du film d’Hollywood. Un mois après son premier entraînement, elle est déjà à ses débuts dans les compétitions ukrainiennes et devient du coup champion d’Ukraine. Quelques mois après, les parents de Polina découvrent que leur fille a été admise pour faire partie de la sélection ukrainienne de l’athlétisme aérien, dans le groupe d’âge de 6–9 ans. Cependant, pour le développement classique hollywoodien, ce serait peu.

Au sein de la sélection nationale, la jeune sportive s’est rendue aux championnats d’Europe, qui avait lieu dans la ville slovaque de Trenčín. Le format de la compétition implique la répartition des participants en deux catégories : catégorie A — participants sans expérience sportive, et catégorie B — athlètes qui se sont montrés dans d’autres sports. Les interventions de Polina en gymnastique artistique étaient tellement remarquables qu’il était extrêmement difficile de ne pas s’en apercevoir que la jeune championne avait déjà dans son actif 38 médailles de valeurs différentes. Et c’est à l’age de 8 ans !

Il n’est pas compliqué de deviner dans quelle catégorie la jeune kharkovienne s’est trouvée. Et après avoir participé aux compétitions d’Europe, Polina avait déjà sa première médaille d’argent du championnat d’Europe dans la discipline pole sport. Cependant, ce n’est pas tout — après sa victoire européenne, la fille a été invitée à prendre part au Championnat du monde sous les drapeaux de l’Ukraine.

Les compétitions internationales, où Polina participait, avaient une cadence serrée, à intervalle de quelques mois seulement, et nécessitent des frais financiers importants. Ayant appris ces détails, la société Simcord a proposé d’offrir son aide à la jeune sportive d’avenir. Et Polina est partie à la conquête du Championnat du monde, ayant reçu le soutien de son sponsor principal.

C’est déjà en statut de vice-championne d’Europe que Polina est arrivée au Championnat du monde d’athlétisme aérien. Tout son entourage et elle-même avaient des attentes élevées, et des moments d’excitation y régnaient naturellement. Cependant, en plus de moments émotionnels naturels, tels que la nervosité de la concurrence, l’intervention devant le public, des centaines de flash de photos et de caméras vidéo, Polina a survécu un moment curieux.

Peu de temps avant le début de la performance, le jury a trouvé le maillot de bain incompatible avec le règlement du tournoi, et a exigé de changer de tenue. Compte tenu des circonstances et des délais courts, la performance triomphale a failli avoir lieu du tout.

Pour l’honneur de cette petite sportive, cela n’a pas brisé son esprit de championne. Le maillot de bain a été remplacé, et la fillette est restée dans la cage des participants. Ensuite, Polina est sortie pour le single « Elements » de Lindsey Stirling, a terminé son programme et est devenue championne du monde. Tout le reste — c’est déjà l’histoire. Un bon dénouement pour un vrai drame sportif, n’est-ce pas ? Et, apparemment, il y aura la suite...

P.S. Après une performance très réussie au Championnat du monde — championne trop jeune de Kharkov — une des chaînes centrales de télévision s’est sérieusement intéressée à l’histoire de Polina Korniienko.

Le soutien financier aux jeunes athlètes prometteurs est déjà devenu une tradition de la société Simcord. La Société participe régulièrement à de divers projets de mécène et à des promotions et activités de bienfaisance.

Auparavant, la société Simcord a aidé à réaliser le rêve d’un jeune grimpeur Timur Diatlov.